FALKENBACH, Ok Nefna Tysvar Ty

Falkenbach (« le ruisseau des faucons ») est la créature du multi-instrumentiste allemand Markus Tümmers (alias Vratyas Vakyas). Un groupe unipersonnel donc, même si l’on trouve sur ce troisième album la présence de complices : Bolthorn (batterie), Hagalaz (guitares acoustiques additionnelles) et Tyrann (chant additionnel).

LAKE OF TEARS, Forever Autumn

« L’automne pour toujours… » Armez-vous de vos mouchoirs : les feuilles mortes se ramassent à la pelle, la brume s’étale, la pluie tombe et les larmes coulent ! Tristes ? On le serait à moins, surtout quand on sait que « The Homecoming » est dédiée à la mémoire d’un disparu (Juha Saarinen), décédé en 1995.

BLACK SABBATH, Black Sabbath

Voici un album révolutionnaire ! Sorti le vendredi 13 février 1970, il marque les véritables débuts de ce qu’on nommera heavy metal. Il est vrai que cette dénomination était déjà appliquée à certains groupes de la fin des années 1960 comme The Jimi Hendrix Experience, Led Zeppelin, Cream ou encore Blue Cheer ; mais avec Black Sabbath, le terme heavy metal prend tout son sens.

HAMMERFALL, Legacy Of Kings

Un tonnerre de décibels ! Le martèlement de Thor en rut ! Eh oui, les fiers guerriers suédois de HammerFall ne font pas dans la dentelle, et frappent un grand coup avec cet Héritage Des Rois. Ce deuxième album de leur discographie les posent en maîtres du power metal européen.

IRON MAIDEN, Iron Maiden

Premier album d’un groupe mythique de heavy metal. Et un album assez atypique par rapport au reste de leur discographie (vous me direz c’est normal puisqu’il faut que le groupe trouve ses marques, et vous n’auriez pas tort). Album atypique pour plusieurs raisons.

DRAGONFORCE, Inhuman Rampage

La très bonne surprise. J’ai découvert ce groupe à travers le clip de la chanson « Through The Fire And Flames », diffusé sur M6 Music Rock. J’ai été littéralement scotché ! Je me suis tout de suite dit qu’il fallait que je me procure l’album. Et quelle bombe ! 8 titres dont 7 joués à plus de 300 à l’heure ! DragonForce repousse toutes les limites du power metal en termes de vitesse et de technicité virevoltante.