RUDOLF EB.ER, Om Kult. Ritual Practice Of Conscious Dying – Vol. I

RUDOLF EB.ER
Om Kult. Ritual Practice Of Conscious Dying – Vol. I
(Om Kult/Schimpfluch Associates)
2018
Autriche/Suisse
Expérimental/Noise/Drone/Field recordings

01. Induktions Meditation
02. –
03. Auslöschung – Fontaneller Auswurf
04. Six Lanterns – Hirnrinde Umstülpung
05. Six Lanterns (Harz)
06. (Einführender) Holzbrei Einlauf
07. Kopfbrei Schwarz
08. How To Die (I)
09. How To Die (II)
10. How To Die (III)
11. How To Die (IV)
12. How To Die (V)
13. How To Die (VI)
14. Tod Am Bach (Death And Disposal)
15. Licht (Unborn Light)
16. Zwergenerscheinung (The Apparition)
17. Berg (Ritueller Aufstieg)
18. Im Mehlsack
19. Meditation On Death (2te Initiation – Mahl Der Aaskäfer Und Fliegenmaden)
20. (Dreifaltige) Blutanfaulung (Rec. 1976, 2016)
21. Faulblut Und Ziegenmilch
22. From Inside Out (Spell)
23. No Exit (2)
24. Im Aasgeruch (The Cannibal)
25. Hexenerscheinung
26. Galgenbergs Kalter Ofen
27. Galgenbergs Komprimierte Bosheit
28. No Exit (3)
29. Beelzefest
30. Schmerzmasse Abfaulend
31. Ishikiri (2)

Rufolf Eb.er est un drôle de loustic. Activiste actionniste, l’Austro-Suisse est le chantre d’une musique noise minimaliste et vicieuse, s’imposant par ses réflexions sur la psychoacoustique. Ce nouveau disque, édité par Om Kult/Schimpfluch Associates, est le premier d’une trilogie (ou triptyque), basé sur ses propres crises psychotiques, des hallucinations et des « perceptions paranormales ». Trente et un morceaux farouchement ésotériques qui ont pour but d’induire des états de conscience modifiés chez l’auditeur. Mais ici, point de relaxation, on s’éloigne de la mythologie New Age pour être au contraire plongé au coeur d’un sabbat infernal. Le malaise est constant, entre drones menaçants, stridences violentes et autres éléments démoniaques (cris, grondements, agressions bruitistes diverses). Mais il convient de reconnaître que le père Rudolf parvient à ses fins. En effet, cette abomination sonore d’un peu plus d’une heure arrive réellement à nous mettre en transe. Enfin, à quel prix ?  Om Kult. Ritual Practice Of Conscious Dying – Vol. I est un disque sordide, très difficile d’écoute. Le musicien utilise un minimum de moyens pour susciter l’effroi. Cette radicalité déplaisante fait que l’on a plutôt affaire à une expérience scientifique. Les schémas des titres diffèrent peu, la tension est permanente. Rudolf Eb.er trafique les voix, les sources sonores, pour composer une oeuvre oppressante, blasphématoire. Sont évoqués les recherches en musique concrète, mais aussi le black metal. Un opus satanique, obscure, explorant le tréfonds de l’âme humaine dans son versant le plus sombre, appuyé principalement par des field recordings, enregistrés au Japon – son pays d’adoption – dans la nature, et la manipulation électronique. Om Kult est un voyage vers les rivages les plus macabres, le communiqué de presse stipule que « le centre d’attention est porté sur la connaissance occulte et sur la pratique de mort consciente ; sur l’expulsion de l’esprit comme sur la décomposition du corps humain ». Gloups !

 

Note :

Laisser un commentaire