ERIK WØLLO, Blue Radiance

cover

ERIK WØLLO
Blue Radiance
(Projekt)
2015
Norvège
Ambient/New Age/Musique électronique progressive

01. Terra Novus 1
02. Terra Novus 2
03. Blue Radiance
04. Pathway
05. Osmosis
06. Moon Above
07. Revealed In Time
08. Crystal Orbits
09. Sepia
10. Timemorph
11. Earth Sky

Le Norvégien livre avec Blue Radiance son dix-neuvième album solo, et nous pouvons dire d’emblée que cet infatigable explorateur sonore nous a encore gâté ! Blue Radiance se découpe en onze pièces délicates, au charme aérien. L’ambient qui a fait le succès de Wøllo s’accorde ici avec la rondeur de la musique électronique progressive. Cet opus à la délicatesse suave nous invite à une contemplation béate. Wøllo nous emmène vers un ailleurs céleste grâce à des nappes cristallines. Mais cette plénitude absolue est tout de même agrémentée d’éléments plus terrestres lorsque le rythme apparaît (« Terra Novus 2 », « Pathway », « Osmosis », « Revealed In Time », « Timemorph »). Ce dernier peut prendre des reliefs épiques (« Terra Novus 2 », « Pathway »), voire tribaux (« Terra Novus 2 »). L’auditeur est alors confronté à une forme de chaleur, de sensation d’être projeté dans un monde organique pleinement vivant et bienveillant. Car Wøllo est un guide, nous poussant à explorer le monde à la recherche de l’apaisement. On se rapproche parfois du New Age (« Terra Novus 1 », « Blue Radiance », « Revealed In Time ») et la nature est invoquée (on entend des cris d’oiseaux sur « Terra Novus 1 »). Face à cette joie générale, on découvre aussi de la solennité (« Moon Above », « Crystal Orbits », « Sepia »). Le compositeur semble plonger en lui-même, ces titres étant empreints d’un parfum subtil de nostalgie. Sur « Sepia », la guitare et le piano introduisent le morceau et en constituent la charpente, avant que les synthés ne prennent le relais pour nous envelopper de leurs sonorités féeriques. Ainsi, tout l’art du natif de Hemsedal vient de cette maîtrise constante des schémas oniriques, qu’il parvient à faire progresser astucieusement. Cette musique ne doit rien au hasard, Wøllo construit savamment son expression musicale. Bien que les variations soient ténues, il parvient toujours à capter notre attention en ne négligeant pas les moments de suspens ou en incorporant des mélodies soyeuses. Entre ambient pure et musique électronique narrative, Wøllo ne fait pas un choix définitif et préfère mélanger les styles avec toujours la volonté farouche d’éclairer notre esprit. « Earth Sky » clôture le disque de façon épurée. Fin du voyage semble nous dire le musicien, il fait alors la part belle aux aplats sonores bienheureux. Le temps et l’eau s’écoulent… Un instant de grâce qui aura duré un peu plus d’une heure. Il y aura eu des moments particulièrement forts (« Revealed In Time ») et on se sépare au bout de l’écoute avec des regrets mais surtout de l’allégresse.

Web : http://www.wollo.com/home.htm

Note :

Laisser un commentaire