OCTOBER FALLS, Marras

OCTOBER FALLS
Marras
2005
Finlande
Ambient folk

01. Marras I
02. Marras II
03. Marras III
04. Marras IV
05. Marras V
06. Marras VI
07. Marras VII
08. Marras VIII

Nous sommes ici en face d’un chef-d’œuvre, ni plus ni moins. Mikko Lehto, le génial esprit de ce one man band nous offre un véritable bijou. Marras est une pure délectation auditive. Pourtant le concept est minimaliste et les compositions sont simples, mais c’est justement ce qui fait le charme de cette œuvre. Incorporant dans sa musique uniquement des instruments acoustiques, le Finlandais nous invite à un voyage solitaire, mélancolique et rêveur au sein des profondes forêts du pays du Père Noël. D’ailleurs, nous sommes avertis dès la pochette. Tout d’abord au niveau de l’image, il s’agit d’une photo prise par… Mikko Lehto, d’un bois traversé par une douce et longiligne rivière. Ensuite, nous sommes avertis par le sous-titre : « Eight Hymns For Scheol And Nature » (je ne sais pas ce que veut dire « Scheol », mais ça doit sans doute être quelque chose de merveilleux !). En tous les cas, j’ai compris ce que veut dire « Nature » et le message que M. Lehto veut faire passer à travers sa musique. On s’imagine aisément en train de gambader seul dans un paysage forestier dans un état de pure contemplation et de pure extase envers une nature dominante et triomphante, mais calme et apaisante. Les instruments sont délicatement choisis. Ce qui prévaut, c’est bien évidemment la guitare acoustique, qui nous enveloppe et nous berce par ces chaudes incantations. Le piano est là pour accentuer l’état de relaxation dans lequel on est plongé et rajoute une touche de mélancolie suave et onirique. Tout est beau, le violoncelle renforce le côté triste mais chaleureux des comptines moelleuses de notre ami Mikko. Le seul reproche que je puisse faire, c’est l’utilisation d’une flûte au fond qui colore les morceaux par une sonorité un peu fade, mais bon il faut bien qu’il y ait des défauts. A noter l’absence de chant, mais la présence de bruits répétés qui servent de transition entre chaque morceau avec ce qui peut ressembler à une voix humaine pleine d’échos. Je vous conseille donc vivement ce CD pour vos longues soirées d’automne ou d’hiver, surtout si vous les passez au coin du feu.

Laisser un commentaire