The GATHERING – Rail Théâtre – 18.03.2004

 

Ce groupe de rock basé au Pays-Bas fut fondé par les frères Hans et René Rutten en 1989. Appréciant la pluralité musicale, ces pionniers du rock atmosphérique ne cesseront d’élargir leurs horizons musicaux . La volonté de diversité du groupe est inscrite dans le nom même, The Gathering, réunion ou assemblée pour les deux nuls du fond…

Pour ces artistes tout commence sur scène en 1991. Ils vont peu à peu se faire connaître en Europe grâce à leurs intérêts pour le public et leur éclectisme sonore. La découverte en 1994 de la chanteuse Anneke van Giersbergen, va mettre un accélérateur dans leurs carrières. Les vocalises d’Anneke, dans les vibrations, l’émotion, et la mélancolie qu’elles dégagent peuvent faire comparer la jeune femme à Dolores O’Riordan des Cranberries .

Ils vont ainsi sortir différents albums dont les plus remarquables sont le double C.D sans concession “How To Measure A Planet” en 1998 et le romantique “if_then_else” durant l’année 2000. Les œuvres du groupe sont de petits chefs-d’œuvre, toujours marquées par des innovations, des essais acoustiques ou électroniques intéressants. Cependant le studio d’enregistrement n’est que le point final de leur travail. Ils se servent de la scène comme d’un laboratoire sans limite : le live “Superheat” nous montre ainsi une évolution significative de certaines chansons où ressort sublimée la puissance instrumentale, électrique et vocale de l’ensemble néerlandais. Des titres comme “Liberty Bell” ou “Strange Machines” sont magistralement re-visités.

La sortie de l’album de la tournée “Sleepy Buildings – A Semi Acoustic Evening” est une heureuse surprise puisqu’ il nous donne un avant-goût probable du concert prévu au Rail Théâtre.
La présence du piano et des sonorités acoustiques ajoute une résonance incroyable à la voie d’Anneke van Giersbergen. Une démarche qui marque un tournant radical dans la vie du groupe et qui permet à la chanteuse d’affirmer son talent comme l’avait si bien fait Alanis Morissette avec son “Unplugged MTV”.
Cet album est aussi l’occasion de tester avec un relatif succès ses nouvelles chansons tout en nous donnant des frissons devant la sensualité, l’émotion véhiculée par des compositions comme “Saturnine”,”Amity”, ou “Marooned”. Un concert qui s’annonce incontestablement prometteur.

Venez donc découvrir une alternative musicale intéressante en dehors des sentiers médiatiques traditionnelles… Cet événement aura lieu dans le cadre d’une tournée à travers différentes métropoles comme Chicago, Amsterdam, Prague, Milan, Paris ou encore Lyon. Ces escapades cosmopolites confirment ainsi une renommée grandissante du groupe . La salle du Rail Théâtre où se déroulera le concert du 18 Mars 2004 n’est certes pas très imposante mais le coté festif de la Saint-Patrick (le 17 mars…) risque de mettre dans cette “jig” un petit coté convivial.

18 Mars 2004
Gathering + Nihil
Le Rail Théâtre – Lyon Vaise
69 rue Gorges de Loup
69009 Lyon

Compte rendu du concert :

Comme tout bon Fan du Groupe je suis arrivé en avance vert 18h00 , le concert commençant à 19h00… Des Fans sont déjà présent. La salle est petite (300 à 500 places), aucun affichage , tout cela ne paye pas de mine mais se concert fut pourtant l’un des meilleurs sur Lyon qu’il m’ai été donné de voir durant le début de l’année 2004. Le premier groupe à rentrée sur scène, Nihil , commence à jouer tandis que la salle se remplit peu à peu , les places assises à l’étages ont été ouverte (choses rares dans cette salle plutôt Métal ou tout le monde se retrouve normalement dans la fosse pour boire une bière…). Ce petit Groupe de jeune Bordelais , joue de façon efficace pendant 40 minutes. Un coté Coldplay se rapprochant plus du registre de The Gathering pour la musique , mais avec une allure de beau gosse que je n’aime pas particulièrement…Leurs Aficionados étaient présent et le public heureux du déplacement de The Gathering dans la capitale des Gaules n’était pas avare d’applaudissement , ce qui créa une ambiance conviviale des le début du concert. La première partie se termina pour laisser place à une assez longue installation du Matériel du groupe hollandais.

Je suis devant la scène , bien placé , la foule se ressert… Le groupe se met en place , on note la présence de la nouvelle bassiste Marjolein pour l’un de ses premiers concerts avec le groupe. Nos artistes préférés commence a jouer. On sent au premier morceau , que les frères Rutten , testent la qualité sonore de la salle (qui m’a l’air médiocre)…

Surprise à l’entrée de la chanteuse, la couleur blonde et les Dread-locks que j’attendais n’étais pas au rendez vous, laissant place a une coiffure , et des cheveux foncé qui lui donne une apparence sérieuse mais aussi beaucoup plus sensuelle ! La puissance vocale d’ Anneke couverte un peu pas la guitare ne prendra toute son ampleur qu’après une ou deux chanson tandis que celle si se fait quand meme remarquer entre les chanson par des mimiques à la Bety Boup assez marrante !

Par la suite , la prestation me parut encore meilleure que sur le C.D de la tournée Semi-Acoustic – Sleepy Buildings : Saturnine , par exemple , plus proche de If_Then_Else m’a paru beaucoup plus envoûtante. Le début du concert comprenait les chansons phares du groupe tel Amity ou Marooned, il était alors impossible pour tout fan de ne pas fermer les yeux a un moment donné pour se laisser bercer par la voix d’Anneke. Par mon coté curieux , je détachais mon regard de la chanteuse pourtant à 1m20 de moi , il était intéressant de voir le guitariste toujours en train de donner des effets et de triturer sa guitare . On voit que le groupe est loin d’être amateur , ce sont des vraies technicien de la musique…

Le concert va alors évoluer dans un ton allant de l’acoustique au métal Atmosphérique: l’ ambiance Sleepy Buildings , va peu a peu se transformer en quelque chose de plus agressif , le rappel étant plus proche du concert Super-heat avec ses solos de 10 minutes assez répétitif mais qui permettent a la foule d’être en liesse. Je venais pour la musique du groupe , mais l’ambiance m’a vraiment beaucoup plus ! Enfin un concert ou les applaudissement sont effrénés après chaque morceaux et ou la plupart des spectateurs ne frappe pas dans ses mains par simple politesse.

Le Public était apparemment essentiellement constitué de connaisseurs , fan du groupe mais pas hystérique pour un sou ! Ce qui permit a la chanteuse , de se placer avec sa guitare à quelque centimètres du premier rang dont je faisais parti… Conclusion ? L’un de mes plus petits concerts du point de vue salle , mais l’un des plus grands du point de vue Cœur. Plusieurs de mes amis découvraient le groupe ce soir la et ont vraiment appréciés alors qu’ils écoutent des registres assez différents. Celui qui commence à apprécier Gathering ne peut que rester toujours fidèle a ce groupe néerlandais avec un tel spectacle !

Laisser un commentaire