LA DAME DE SHALOTT, John William Waterhouse

La Dame de Shalott  (1888) est sans doute l’une des plus belles toiles de  John William Waterhouse. Ce peintre britannique néoclassique et préraphaélite est célèbre pour ses tableaux de femmes inspirés de la mythologie et de la littérature.

Nous voulions vous permettre d’admirer dans ce cour article cette peinture majeur :

john_william_waterhouse_7_the_lady_of_shalott

La Dame de Shalott est un poème d’Alfred Tennyson de 1832 qui trouve son inspiration dans la mythologie Arthurienne.

« Et dans les eaux sombres de la rivière
Tel un prophète téméraire en transe,
Réalisant toute son infortune —
C’est avec une figure terne
Qu’elle regarda Camelot.
Et lorsque le jour déclina,
Desserrant la chaîne, elle s’allongeait ;
Le courant au loin l’emportait,
La Dame de Shallot… »

Il existe donc de nombreuses versions de l’histoire. La Dame de Shalott est souvent associée à Élaine d’Astolat, la dame au Lys qui mourut de son amour pour Lancelot.

L’histoire raconte qu’il est interdit à la jeune femme de regarder la réalité du monde extérieur…Elle doit donc contempler le monde par le biais d’un miroir, enfermée dans une tour. Elle tisse sur une tapisserie ce qu’elle voit à travers celui-ci.

Malheureusement elle regarde un jour la réalité en face. Certaines versions soulignent qu’elle aperçût Lancelot et en tomba amoureuse ce qui la força à briser sa vie d’isolement.

Mais en regardant la réalité, elle déclenche une malédiction encore plus forte, et prend place sur une barque naviguant vers Camelot, la cité du roi d’Arthur. Ses chants accompagnant sa progression le long du cour d’eau.

Ce voyage est en fait le symbole de son cheminement vers une mort certaine, ainsi que son affirmation en tant que femme. La tapisserie recouvre le bord de l’embarcation… Les gens de Camelot la retrouvèrent morte à son arrivée dans la cité….

Note :

Laisser un commentaire